Green lifestyle

J’ai testé : le nouveau Cook Processor de Kitchen Aid

Kitchen Aid m’a proposé de tester son nouveau robot Cook Processor avec balance intégrée dont la sortie est prévue pour le 9 septembre. C’est un robot préparateur culinaire tout en un, qui permet de peser, mixer, mélanger, chauffer et même cuire à la vapeur !

A titre personnel, je n’ai jamais possédé de robot de ce type. Je rationalise le plus possible mon matériel de cuisine car dans ma minuscule cuisine de 3m2, chaque emplacement est stratégique 😁

C’est donc une première pour moi avec un robot qui en remplace tant d’autres. Concrètement, pour le tester et vous en parler, j’ai essayé de tester tout ce qu’il pouvait faire (et donc de remplacer dans la cuisine).

En bonus, vous trouverez sur le blog 2 recettes entièrement réalisées avec le robot : un dessert à l’assiette aux mirabelles (avec un crumble amande & vanille, une glace rapide mirabelle & amande, un jus mirabelle vanille et des mirabelles fraîches) et une recette de pâte à tartiner au cacao.

Peser, mélanger & mijoter : ratatouille, glace de mirabelle, crumble et sirop

La 1ère fois que j’ai testé le robot, je me suis dit “vas-y on va faire une ratatouille”. J’avais plus ou moins les légumes qui fallait et ça me semble être un plat typique de ce qu’on peut faire avec un tel robot.

Je dois avouer que je n’ai pas lu le mode d’emploi, je me suis lancée comme ça ! C’est super intuitif, il y a 3 paramètres à régler : le minuteur, la vitesse, la température.

J’ai mis la lame pour mixer pour couper mon oignon finement (et surtout éviter d’avoir à le faire à la main et de pleurer et tout !). J’ai aussi mis une carotte comme ça. Puis j’ai coupé une aubergine et une courgette (oui, à l’ancienne !), hop, dans le tout avec une louche de concentré de tomates et je lance un peu à l’aveugle, pour 30 min à 140°C (le max de l’appareil) à vitesse 2 ou 3.

Check 30 min plus tard : oupsi, ça ressemble un peu plus à de la bouillie que prévu ! Leçon numéro 1 : ne pas sous-estimer le tranchant des lames, l’outil qui mixe mixe VRAIMENT. Pour mes essais suivants, j’ai privilégié l’outil pour mélanger (le “StirAssist”) plutôt que pour mixer quand je voulais mélanger (logique, hein ?).

Pour la petite histoire : j’ai récupéré ma ratatouille un peu trop mixée en tourte avec une pâte à base de sarrasin et de farine d’épinards. C’était super bon, pas de regret !

Au final, je confirme que le robot est très pratique pour les plats en sauce. On peut commencer par hacher les oignons et l’ail avec le robot en mode pulse (en 30s c’est bon), ensuite on peut ajouter le reste des légumes avec les ingrédients de la sauce, on lance toujours avec l’outil pour touiller et chauffer en même temps et y’a plus qu’à aller faire sa vie en attendant que ce soit prêt. Le minuteur intégré bippe à la fin du temps que l’on a mis et on peut mettre la table !

Pour les personnes qui ne sont pas super à l’aise en cuisine, la balance intégrée au robot est vraiment agréable et permet de suivre une recette facilement. Ca m’a bien aidée pour la pâtisserie ou la pâte à pizza où il faut bien évidemment peser les ingrédients.

J’ai aussi utilisé le robot pour faire ma pâte à crumble : il s’agit juste de mélanger rapidement pour faire cuire au four ensuite. Je l’ai aussi utilisé pour la glace minute en fonction mixage, et pour le sirop en faisant cuire le jus.

Une autre fonction qui peut être utile : le petit carnet de recettes intégré. La navigation est toute simple, on choisit la catégorie puis la recette qui nous intéresse, et il n’y a plus qu’à suivre les instructions ! On appuie sur le bouton central pour passer d’une étape à l’autre, tout est hyper bien indiqué et le mixage et autres se font tous seuls.

Je vous avoue que j’ai testé la fonctionnalité par curiosité, mais je suis incapable de suivre une recette ! J’adapte toujours en fonction de mon frigo, de mes envies, de “haa je pourrais ajouter ça tiens”, etc… En tout cas, pour les personnes qui aiment bien suivre des recettes, c’est là. 😅 Malheureusement, on ne peut pas ajouter ses propres recettes au catalogue, il faut passer en mode manuel.

Dernier truc cool mais pas des moindres : il est facile à laver. Hop, on déclipse, la cuve, un coup sous l’eau et c’est fini ! Les lames s’enlèvent facilement et se nettoient aussi facilement. Le seul truc un peu relou à laver est le couvercle, et encore, ça va. Une pensée pour ma maman dont le robot en cuisine est un enfer à laver, rien que ça personnellement ça me découragerait de l’utiliser.

Mixer : pâte à tartiner au cacao

Une des promesse du robot est de mixer parfaitement. Donc, plus besoin du robot en lame S que je conserve pour les pralinés, plus besoin du blender pour le houmous ?

J’ai voulu vraiment tester en faisant une pâte à tartiner. Résultat : ça mixe parfaitement ! Je pense même donner mon robot en lame S que je gardais “au cas où”, car je sais qu’il vient à bout de n’importe quoi.

J’ai mixé un mélange de noix et ça s’est super bien passé. Ça met du temps, ça chauffe un peu, mais n’importe quel blender ou autre robot réagit de la même manière, pour peu qu’il arrive à aller au bout !

Au final j’ai obtenu une pâte à tartiner assez lisse. Il restait un peu de texture mais personnellement ça ne me dérange pas.

résultat de la pâte à tartiner 5 ingrédients

La recette est sur le blog, si jamais ça vous intéresse 😊

Cuire à la vapeur : baos au jackfruit

Quand j’ai déballé le robot, j’ai vu qu’il venait avec plusieurs paniers vapeurs : un intérieur et 2 autres extérieurs qui peuvent se superposer. Si je ne suis pas très légumes à la vapeur (mais qui aime ça en vrai ? 😂), je suis très bao, dim sum, ou encore tous les raviolis qu’on peut cuire à la vapeur.

J’ai déjà vu des gâteaux cuits à la vapeur, ce qui donne apparemment plus de moelleux mais je dois avouer que j’ai préféré tester les bao d’abord.

Le process est très simple : on met les baos dans le panier vapeur (il y a 2 étages possibles), 2 à 3 verres d’eau dans la cuve, puis on lance à 140°C. J’ai mis 20 min pour mes baos et c’était parfait !

Je voulais mettre la recette des baos sur le blog, mais ils n’étaient pas photogéniques du touuuut donc je préfère garder ça pour la prochaine fois ! En bref, j’ai fait une farce avec de l’oignon, des carottes, une aubergine et du jackfruit, en faisant mijoter 40 min dans le Cook Processor. J’ai épicé avec du cumin, du clou de girofle, de canelle, de muscade, du poivre, de la sauce soja et de la sauce barbecue pour le côté fumé.

Si jamais vous voulez une vraie recette, Deliacious en a publié une sur son blog, avec le même robot.

Bref, c’était quand même super bon, et je suis bien contente de la fonctionnalité vapeur qui est donc validée 😁

Pétrir : pizza maison

J’ai aussi testé la fonction pétrissage en étant un peu dubitative tout de même puisqu’elle vient avec un outil qui ressemble à celui qui mixe, mais en non tranchant.

Ma pizza avant cuisson

Verdict : si la pâte à pizza maison reste faisable et plutôt bonne, je ne vous conseille pas de vous reposer dessus. Le gluten ne s’est pas trop développé, la pâte n’était pas aussi élastique qu’elle est censée être après pétrissage. Personnellement, je pense qu’il vaut mieux pétrir à la main ou avec le crochet du robot pâtissier qui fait de vraies merveilles !

Si c’est vrai pour les pizzas, je pense que ça doit être vrai pour toutes les pâtes qui ont besoin de pétrissage : brioches, beignets, etc.

En conclusion

C’est un robot qui tient bien ses promesses : il fait beaucoup de choses, et travaille presque tout seul. On n’a pas besoin de réfléchir, la recette se fait presque automatiquement. Je pense qu’il est parfait pour :

  • les personnes qui débutent en cuisine car il permet de suivre facilement des recettes
  • les personnes qui n’aiment pas forcément cuisiner mais qui veulent quand même bien manger maison sans réfléchir
  • les familles un peu nombreuses puisque sa capacité est importante et qu’on gagne quand même du temps
  • les étudiant.es qui n’ont quasi pas de cuisine, je pense qu’on peut se débrouiller avec juste ce robot pour faire plein de choses sans avoir rien d’autre à côté
  • les personnes adeptes du meal prep ou du batch cooking, car on peut faire une grande quantité de plein de trucs, en faisant autre chose à côté aussi si besoin

Pour ma part, je reste une grande adepte des casseroles au quotidien car le côté sensoriel / participatif et hyper flexible me manque un peu (ouiii touiller la sauce à la main !), mais je le garde précieusement pour faire du batch cooking le dimanche quand j’ai une semaine chargée avec des recettes comme le dhaal, les currys, la bolognaise et autres plats mijotés, pour mixer mes pralinés et purées d’oléagineux (byebye le robot lame en S), et enfin pour la fonction de cuisson vapeur !

J’ai essayé d’être le plus transparente possible dans cet article, j’espère qu’il vous plaira ! Si vous avez des questions sur le robot ou mon expérience avec, n’hésitez pas à les poser en commentaire, je répondrai avec plaisir 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *